Publié le 18 décembre 2019, par .
Partager l'article

PANIK ROOM, l’immersion repésentative

PANIK ROOM, en bref :

Les créateurs :

L’enquête Squad Venture :

Malgré une façade pour le moins inexpressive, probablement due à la nouveauté de l’établissement, c’est avec excitation mais aussi pas mal de frousse que la Squad pénètre dans la PANIK ROOM pour y jouer les chasseurs de fantômes.  A peine entré, notre contact nous installe rapidement dans ce qui sera notre QG de chasseurs de fantômes, une salle confortable et au top de la technologie.

Le briefing effectué, les références à des oeuvres horrifiques sont déjà légion (REC, Outlast, Resident Evil pour ne citer qu’eux), et l’ambiance stressante à souhait en dépit de quelques règles instaurées, nécessaire au bon déroulement du jeu. 

Les choses sérieuses commencent.

Galanterie (inversement proportionnelle au courage) oblige, nous laissons les filles de notre équipe descendre en premier dans les sous-sol de la demeure, à la recherche d’indices pouvant nous permettre d’élucider les tragiques évènements dont ces lieux ont été le théâtre. 

C’est seulement après plusieurs phases d’exploration (10 minutes chacunes, pas une de plus…), de peurs, cris et retournements de situation en tout genre que nous découvrîmes le fin mot de l’histoire. Et quelle histoire ! Soulagés, fier du succès de l’opération, nous débriefons avec notre game master (l’un des 2 créateurs de la PANIK ROOM) et essayons de lui soutirer la formule avec laquelle il a si bien su allier réalité virtuelle, théâtre immersif et paranormal.

Bref, si vous cherchez une maison hantée éprouvante avec un concept porteur, des décors et une ambiance incroyables, des performances d’acting très convaincantes… alors la PANIK ROOM est l’endroit parfait pour porter votre pantalon marron !

Suivre les commentaires de cet article
Me notifier des
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments